Oh non! Vous vous êtes enfin lancé dans votre nouveau projet et vous tombez sur un noeud dans votre pelote. Un de ceux qui sont vraiment moches, et dont on ne sait pas quoi faire. Dans cet article de blog, je vais vous expliquer comment les noeuds se forment, et surtout, qu’est-ce qu’on peut faire.


D’où viennent les noeuds?

Même si les noeuds en plein milieu d’une pelote sont super énervants, ils sont malheureusement inévitables. Quand le fil est fabriqué, il est filé en un fil d’un kilomètre de long, puis enroulé sur de grosses bobines. Le noeud apparaît lorsqu’une bobine est épuisée et qu’une autre doit être ajoutée. De plus, cela peut arriver qu’un fil casse, ce qui signifie qu’il peut y avoir plusieurs noeuds sur la même pelote. La raison pour laquelle on ne jète pas simplement le fil qui est cassé ou les pelotes dans lesquelles il y a des noeuds, est pour maintenir un prix bas. L’élimination des matières premières et du temps que l’on devrait utiliser pour trouver les pelotes avec des noeuds augmenterait le prix des produits que l’on vend, car c’est la seule possibilité que l’on a pour récupérer les dépenses supplémentaires qui en résulteraient.

Combien de noeuds doit-il y avoir dans une pelote?

Oui, c’est la question, et la réponse n’a pas été facile à trouver, car je n’ai pas été en mesure de trouver de lignes directrices de l’industrie dans mes recherches. Mais aujourd’hui j’ai lu qu'il semble y avoir un accord acceptable dans l’industrie,  qui est une limite de 3 noeuds.

Ce que vous devez faire:

Il est important de ne pas juste ignorer les noeuds. Vous ne pouvez pas être sûr que le nœud tiendra au lavage et il peut laisser un trou qui sera bien pire que le nœud lui-même - et beaucoup plus difficile à réparer.

En fonction du matériau avec lequel vous travaillez, je recommande l’une de ces méthodes qui facilitera la lutte contre les nœuds.

Noeud magique:

Le noeud magique fonctionne mieux avec le coton, car il a tendance à se défaire avec d’autres matériaux, quand le projet est utilisé ou lavé. Cependant il n’est pas bien difficile à faire et il est génial pour par exemple assembler des petits restes de fils en une grosse pelote, afin de tirer le meilleur parti de son fil ;)

Pour faire ce noeud, vous devez commencer par placer les deux bouts du fil côte à côte, chacun pointant dans une direction. Ensuite, prenez une des extrémités et faites un noeud autour de l’autre fil. Répéter ceci avec l’extrémité numéro 2 et serrez les noeuds. En dernier, tirez les noeuds ensemble et serrez autant que possible. Finissez en coupant les bouts restants.



Russian join:

Le Russian join peut s’utiliser sur la plupart des fils à plusieurs brins, principalement la laine et l’acrylique. Pour cette méthode il faut utiliser une aiguille pointue, mais à part cela elle est assez facile.

Si vous avez besoin d’une aiguille pointue, je suis fan de celles de chez Clover, avec lesquelles est fourni un joli étui pour ne pas les perdre.

Enfilez l’aiguille dans un des deux bouts, pour ensuite la passer au milieu du fil, de sorte que l’on couse presque à travers le fil. Assurez-vous de le faire sur 5-7 cm de fil, pour le l’assemblage ne se défasse pas - rappellez-vous de laisser une boucle au bout. Maintenant, enfilez l'aiguille avec le bout numéro deux, tirez le fil à travers la boucle et faites comme avec le bout numéro un, mais sans laisser de boucle. Lorsque cela est fait, serrez la boucle à l'extrémité 1 et coupez les extrémités.



Raccord à la salive:

Le raccord à la salive ne peut s’utiliser qu’avec les fils en 100% laine et fonctionne mieux avec de la laine non traitée. La méthode peut quand même s’utiliser avec de la laine superwash - on doit juste utiliser un peu plus d’huile de coude ;) Vous obtenez cependant un raccord sans aucun noeud, ce qui rend la transition entre les deux fils presque invisible, bien qu’un tout petit peu plus épaisse.

Le fil se raccorde en plaçant les deux fils sur la paume de la main, les deux bouts pointant chacun dans une direction. Ensuite il faut humidifier l’autre paume (cela peut se faire avec de la salive (d’où le nom) ou de l’eau), pour ensuite rouler les deux fils ensemble en frottant les paumes l’une contre l’autre. Cela rend l’assemblage complètement lisse.

Comme dit auparavant, cette méthode peut s’utiliser avec du fil traité superwash (100% laine). On doit simplement s’assurer que les extrémités sont effilochées, pour qu’elles aient de quoi prendre quand on les roule dans les paumes des mains.

Raccord tricoté:

Le raccord tricoté est très adapté aux fils à plusieurs brins et ne crée pas de noeuds ni ne nécessite de rentrer les fils. La méthode est particulièrement bien pour les fils plus épais, où un noeud serait trop visible.

La méthode est assez simple. Les brins des deux extrémités sont divisés, de sorte que le nombre de brins soit le même quand ils sont tricotés ensemble, que dans le fil d’origine. Cela signifie que s’il y a 6 brins dans le fil, les extrémités doivent être divisées en 2 parties de 3 brins, pour qu’elles puissent être assemblées en un fil de 6 brins. S’il y en a 5, il faut séparer les extrémités pour qu’il y 2 brins d’un côté et 3 de l’autre, afin qu’elles puissent à nouveau être assemblées en 5 quand elles sont tricotées.

Les bouts doivent à présent être tricotés ensemble. Laissez les extrémités se chevaucher d’un bon morceau, pour qu’ensemble elles créent un fil à 6 brins et tricotez à présent comme vous le feriez normalement. C’est important de tricoter au moins 6 mailles, pour ne pas risquer que ça se défasse. Ensuite, tricotez avec la nouvelles pelote. Sur l’envers coupez les extrémités pour qu’elles ne mesurent que quelques centimètres et qu’elles ne ressortent pas sur l’endroit. Les fils n’ont pas besoin d’être rentrés, mais doivent être resserrés une fois de temps en temps, pour que les mailles ne soient pas lâches.

Je viens d’acheter le set d’aiguilles circulaires Bamboo Deluxe de Hobbii, et je l’adore! Les aiguilles sont tellement agréables pour tricoter, qu’on ne peut presque plus s’en séparer.

Je l’ai certes appelé Raccord tricoté,  mais pour le fun j’ai essayé de voir si ça pouvait se faire avec un crochet, et ça marche. On doit juste garder en tête que les mailles crochetées utilisent plus de fil que les mailles tricotées, cependant il n’y a pas besoin d’autant de mailles pour fixer le raccord.



Magic – no ends – knot:

C’est ma bonne copine qui m’a montré cette méthode, et c’est la méthode que j’utilise moi-même lorsque je dois assembler deux fils d’acrylique, car elle tient super bien! Cependant ce n’est pas le noeud le plus facile pour les débutants, mais une fois qu’on a compris, il est efficace.

Placez les deux extrémités côte à côte pour qu’elle pointent chacune dans une direction, pendant que vous les tenez entre votre pouce et votre index. On doit voir un petit centimètre de fil devant le bout de votre doigt. Prenez maintenant le fil droit (si vous êtes droitier) et enroulez le fil autour de votre pouce et entre vos deux doigts - répétez une fois. Il est important que le fil ne se croise pas. Prenez à présent le fil et faites-le passer entre votre pouce et les extrémités de fil, après quoi les extrémités du fil sont pliées vers l'intérieur dans le fil et rangées sous le pouce. Tirez maintenant avec précaution sur le fil que vous avez enroulé autour du pouce et voyez comme le tout se transforme en un noeud parfait.



J’espère que ce petit guide de noeuds et sur la manière de les utiliser vous aidera à tirer le meilleur profit des noeuds que vous pourriez rencontrer dans vos pelotes. N’hésitez pas à nous dire quelle méthode vous préférez utiliser.

Chaleureusement

Eva de Hobbii

Rainbow Lace Print - Hobbii

100% Coton Mercerisé

6,50 €